Pro Musica
Ensemble choral Sainte-Foy-La-Grande

Accueil > Concerts > Fichiers midi > "Un requiem allemand" de Johannes Brahms, paroles et traduction en français (...)

"Un requiem allemand" de Johannes Brahms, paroles et traduction en français et en anglais

jeudi 29 juin 2017, par Hélène

Ceux qui chantent dans les chorales de chant classique ont l’habitude des paroles du requiem (Dona eis requiem sempiternam). Mais avec Ein Deutsches Requiem, Johannes Brahms fait parler les vivants et offre la consolation à leur âme en souffrance avec des mots différents, extraits de la Bible. En voici les paroles originelles et la traduction en français et en anglais :

Mouvement et source biblique dont il s’inspire Paroles allemandes  Traduction en français Traduction en anglais
I - Texte tiré de Mathieu 5, 5 et du Psaume 126, 5-6 Selig sind, die da Leid tragen, denn sie sollen getröstet werden.
Die mit Tränen säen, werden mit Freuden ernten.
Sie gehen hin und weinen, und tragen edlen Samen, und kommen mit Freuden und
bringen ihre Garben.
Bienheureux ceux qui sont dans la peine, car ils seront consolés.
Ceux qui sèment dans les larmes récolteront dans la joie.
Ils s’en vont en pleurant et portent la précieuse semence, ils reviennent dans la joie
et apportent leurs gerbes.
Blessed are they that mourn, for they shall have comfort.
They that sow in tears shall reap in joy.
Who goeth forth and weepeth and beareth precious seed, shall doubtless return with rejoicing, and bring his sheaves wiht him.
II - Texte tiré de 1 Pierre 1, 24-25, de Jacques 5, 7 et de Isaïe 35, 10 Denn alles Fleisch es ist wie Gras und alle Herrlichkeit des Menschen wie des Grases Blumen.
Das Gras ist verdorret und die Blumen abgefallen.
So seid nun geduldig, lieben Brüder, bis auf die Zukunft des Herrn.
Siehe ein Ackermann wartet auf die köstliche Frucht der Erde und ist geduldig darüber, bis er empfahe den Morgenregen und Abendregen.
So seid geduldig.
Aber des Herrn Wort bleibet, bleibet in Ewigkeit.
Die Erlöseten des Herrn werden wieder kommen, und gen Zion kommen mit Jauchzen ; Freude, ewige Freude wird über ihrem Haupte sein ; Freude und Wonne werden sie er greifen, und Schmerz und Seufzen wird weg müssen.
Car toute chair est comme de l’herbe et toute la splendeur de l’homme comme les fleurs des champs.
L’herbe est desséchée et les fleurs ont péri.
Soyez dès lors patients jusqu’à l’Avènement du Seigneur.
Voyez, un laboureur attend le précieux fruit de la terre et il attend patiemment d’accueillir la pluie du matin, d’accueillir la pluie du soir.
Soyez donc patients.
Mais la parole du Seigneur demeure pour l’éternité.
Les rachetés du Seigneur vont revenir et viendront vers Sion avec des cris de joie ; joie, une joie éternelle sera au-dessus de leur tête ; joie et allégresse les saisiront et douleur et soupirs devront disparaître.
Behold, all flesh is as the grass, and all the goodliness of man is as the flower of grass. For lo, the grass with’reth and the flower thereof decayeth.
Now, therefore, be patient, O my brethren, unto the coming of Christ.
See how the husbandman waiteth for the precious fruit of the earth and hath long patience for it, until he receive the early rain and the latter rain.
So be ye patient.
Albeit the Lord’s word endureth for evermore.
The redeemed of the Lord shall return again and come rejoicing unto Zion ; gladness, joy everlasting, joy upon their heads shall be ; joy and gladness, these shall be their portion and sighing shall flee from them.
III - Texte tiré du Psaume 39, 5 à 8 et de Sagesse 3, 1 Herr, lehre doch mich, daβ ein Ende mit mir haben muβ, und mein Leben ein Ziel hat, und ich davon muβ.
Siehe, meine Tage sind einer Handbreit vor dir, und mein Leben ist wie nichts vor dir.
Ach, wie gar nichts sind alle Menschen, die doch so sicher leben.
Sie gehen daher wie ein Schemen, und machen ihnen viel vergebliche Unruhe ; sie sammeln und wissen nicht wer es kriegen wird.
Nun Herr, wes soll ich mich trösten ?
Ich hoffe auf dich.
Der Gerechten Seelen sind in Gottes Hand und keine Qual rühret sie an.
Seigneur, apprends-moi qu’il doit y avoir une fin pour moi et que ma vie a un but et que je dois m’en aller.
Vois, mes jours sont un empan devant toi et ma vie est comme rien devant toi.
Hélas tous les hommes sont comme un rien, même s’ils vivent solidement.
Ils vont et viennent comme une ombre et créent beaucoup de vaine agitation ; ils amassent et ne savent pas qui ramassera.
Alors, Seigneur, de quoi dois-je me consoler ?
J’espère en toi.
Les âmes des justes sont dans la main de Dieu et aucun tourment ne les atteint.
En cours
IV - Texte tiré du Psaume 84, 2-3-5 Wie lieblich sind deine Wohnungen, Herr Zebaoth !
Meine Seele verlanget und sehnet sich nach den Vorhöfen des Herrn ; Mein Leib und Seele freuen sich in dem lebendigen Gott.
Wohl denen, die in deinem Hause wohnen, die loben dich immerdar.
Comme sont
aimables tes demeures, Seigneur Tout-puissant !
Mon âme désire ardemment et soupire après les parvis du Seigneur ; mon corps et mon âme trouvent leur joie dans le Dieu vivant.
Bienheureux ceux qui habitent ta maison, ils te louent sans cesse.
En cours
V - Texte tiré de Jean 16, 22, Isaïe 66, 13 et de Siracide 51, 27 Ihr habt nun Traurigkeit ; aber ich will euch wieder sehen und euer Herz soll sich freuen, und eure Freude soll niemand von euch nehmen.
Ich will euch trösten, wie einen seine Mutter tröstet.
Sehet mich an : ich habe eine kleine Zeit Mühe und Arbeit gehabt, und habe großen Trost funden.
Vous êtes maintenant dans la tristesse ; mais je vais vous revoir et votre cœur se réjouira et votre joie, personne ne vous l’enlèvera.
Je vais vous consoler, comme celui que sa mère console.
Regardez-moi : j’ai eu besoin de peu de temps, de peine et de travail, pour trouver
une grande consolation.
En cours
VI - Texte tiré de Hébreux 13, 14, de 1 Corinthiens 15, 51 à 55 et de Apocalypse 4, 11 Denn wir haben hie keine bleibende Statt, sondern die zukünftige suchen wir.
Siehe ich sage euch ein Geheimnis. Wir werden nicht alle entschlafen, wir werden aber alle verwandelt werden ; und dasselbige plötzlich in einem Augenblick zu der
Zeit der letzten Posaune.
Denn es wird die Posaune schallen und die Toten werden auferstehen unverweslich,
und wir werden verwandelt werden.
Dann wird erfüllet werden das Wort, das geschrieben steht : Der Tod ist verschlungen in den Sieg.
Tod, wo ist dein Stachel !
Hölle, wo ist dein Sieg !
Herr, du bist würdig zu nehmen Preis und Ehre und Kraft, denn du hast alle Dinge erschaffen, und durch deinen Willen haben sie das Wesen und sind geschaffen.
Car nous n’avons pas ici de cité permanente, mais nous en recherchons une future.
Voici que je vous révèle un secret : nous ne mourrons pas tous, mais tous nous serons transformés ; et cela soudainement, en un clin d’œil, au temps de la trompette finale.
Car la trompette sonnera et les morts ressusciteront, incorruptibles et nous serons transformés.
Alors s’accomplira la Parole qui est écrite : "La mort a été engloutie dans la victoire.
Mort, où est ton aiguillon ! Enfer, où est ta victoire !
"
Seigneur, tu es digne de recevoir louange et honneur et puissance, car tu as créé toutes choses et par ta volonté, elles ont reçu l’être et sont crées.
En cours
VII - Texte tiré de Apocalypse 14, 13 Selig sind die Toten, die in dem Herren sterben, von nun an.
Ja, der Geist spricht, daβ sie ruhen von ihrer Arbeit, denn ihre Werke folgen ihnen nach.
Bienheureux sont les morts qui meurent dans le Seigneur dès maintenant.
Oui l’Esprit dit : qu’ils se reposent de leur travail, car leurs œuvres les accompagnent.
En cours

Pour ceux qui ont des difficultés avec la prononciation allemande, consultez cet excellent travail, avec les sons lignes par lignes.
La traduction anglaise est tirée de l’édition Peters Nr3672.

SPIP | | Plan du site | mentions légales | Suivre la vie du site RSS 2.0