Pro Musica
Ensemble choral Sainte-Foy-La-Grande

Accueil > Présentation > Historique > Histoire et répertoire > Histoire de Pro Musica

Histoire de Pro Musica

lundi 1er avril 2013, par Marie-Jo

L’histoire de Pro Musica est riche en évènements et programmations. Les chefs successifs, depuis sa création, ont apporté leur expérience et leur personnalité pour la découverte de nouvelles œuvres, ou pour des réinterprétations. Le plaisir fut toujours au rendez-vous.

Un peu d’histoire
Fondé en 1966 par un petit groupe d’amateurs dont Guy CHAUMONT, amoureux du chant choral, l’ensemble choral Pro Musica s’est étoffé au fil des années sous la direction de ses chefs successifs pour atteindre un effectif en 2013 de 75 à 80 choristes.
Sous la direction de Daniel MEYER le tout premier chef de chœur, de Jean-Claude RIÉBEL de 1987 à 1991, de Jakes AYMONINO de 1991 à 1995, à partir de 1996 de Claude CHANALET et depuis 2005 de Patrick HILLIARD pour ne citer que les plus récents, Pro Musica a souhaité pouvoir aborder le répertoire des grandes œuvres sacrées nécessitant souvent la présence d’un orchestre.
C’est dans ce but qu’en 1987, Jean-Claude RIÉBEL crée L’Orchestre de Chambre de la Gironde (OCG). Lorsqu’il quittera la région en 1991, Scott SANDMEIER en prendra la direction.

JPEG - 39.8 ko
Pro Musica à Ste-Foy, dirigé par Claude Chanalet

Quelques évènements notables
- Pour ses 30 ans, en 1996, accompagné de cet orchestre et sous la direction de Scott SANDMEIER, Pro Musica a donné la Grande Messe en Ut mineur de W.A. Mozart avec en solistes, Patricia PETIBON, soprano colorature (à ses débuts) et Bernard CAUSSE, baryton.
- Le chœur s’est aussi produit en Allemagne en 1994 et 1997 avec notamment La Petite Messe solennelle de Rossini et un répertoire de lieder romantiques allemands.
- Pour fêter l’an 2000, le chœur a choisi un répertoire de J.S. BACH à Jacques Loussier, avec en œuvre principale, La Messe baroque du 21e siècle.
C’est aussi cette année-là que Pro Musica a rejoint les nouveaux locaux de l’École de Musique de Ste-Foy-la-Grande, 8 rue Jean-Louis Faure.

JPEG - 17.1 ko


- Les Vêpres Solennelles pour un Confesseur K339 de W.A. Mozart ont été données sous la baguette de Claude CHANALET avec le concours de l’Orchestre de l’École Nationale de Musique de Fresnes dirigée par J.J. WERNER, en 2001.
Ainsi furent mises en chantier de nombreuses pièces maîtresses du répertoire couvrant une grande période de la musique ancienne à la musique contemporaine.
- Pro Musica fête ses 40 ans en 2006 avec le concours de L’Ensemble Orchestral de Bordeaux. Au programme : La Petite Musique de Nuit K.525, Adagio et Fugue en Ut mineur K.546 et Motet Justum deduxit Dominus K.326 de W.A. Mozart et Te Deum en Ut Majeur et Messe in Angustiis (dite également "Messe Nelson") de F.J. Haydn

Les objectifs de Pro Musica sont de permettre à quiconque souhaite s’en donner les moyens d’aborder un répertoire exigeant et de qualité. Seules comptent la motivation et la conscience de la nécessité d’efforts réguliers et constants. Pro Musica tient beaucoup au vocable "amateur" mais dans son sens premier "qui aime" et non au sens péjoratif du terme. Pas de sélection donc, mais l’engagement du choriste qui, après 1 ou 2 séances, décide de continuer et d’adhérer au chœur.

Le but de ce travail est bien évidemment la production de concerts en région et parfois plus loin.

JPEG - 68.6 ko
Affiche du concert de Pro Musica à Rotenburg en 1994
SPIP | | Plan du site | mentions légales | Suivre la vie du site RSS 2.0